• Yura

    test

    Nom : Androïd ψιλόν-03 (android ε-00 / android epsilon zero zero)

    Prénom : Yura

    Âge : Erreur 404

    Sexe : ♀ Fille

    Race : Poupée cybernétique - androïde prototype

    test

    Caractère : Délicate, câline, bavarde

    Aime : Qu'on s'occupe d'elle, surfer sur internet. Dire : "Il n'y a pas besoin d'être complet ou parfait pour être aimé, ainsi qu'aimer."

    Déteste : Qu'on remarque qu'elle est incomplète et qu'on lui en fasse une tare et un complexe en faisant dominer le négatif dans le fait de ne pas être parfaite.

    Lois de la robotique :

    • Loi Zéro : Un robot ne peut pas porter atteinte à l'humanité, ni, par son inaction, permettre que l'humanité soit exposée au danger ;
    • Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger, sauf contradiction avec la Loi Zéro ;
    • Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première Loi ou la Loi Zéro ;
    • Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième Loi ou la Loi Zéro.

    test

    • Yura fut un projet datant d'il y a bien longtemps. Cette doll cybernétique n'a jamais été "terminée"... mais il n'y a pas si longtemps, elle s'est allumée d'elle-même. Prenant vie et fonctions sous les yeux de ses deux grandes sœurs cybernétiques. Elle se fiche bien d'être incomplète, bien qu'elle ne puisse pas être une robote autonome du fait de ne pas avoir ni pieds, ni mains complètes etc. Cependant elle se plaît dans les seules positions qu'elle puisse prendre. Son look cyberpunk peut faire peur aux premiers abords, mais elle ne ressent pas la moindre douleur ou gêne d'être ainsi. La demoiselle respecte tout comme Miho son programme et ne dévie pas de ses 4 lois fondamentales. Toutefois, n'étant pas finie comme les deux autres, il lui arrive plus souvent des bugs de type physique et des surchauffes.


    votre commentaire